SNQ Lanaudière

Société nationale des Québécoises et Québécois de Lanaudière (SSJB) Inc.

22 août 2018
Accueil » SNQL en action » Gala des grands prix » Lauréats Gala des grands prix SNQL 2008

Lauréats Gala des grands prix SNQL 2008

 

  

Prix des sciences humaines Charbonneau-Rioux

Guy Rocher, sociologue, professeur, chercheur, écrivain, éditeur, humaniste, etc.

 

De Berthierville au monde, du Collège de l’Assomption, aux universités de Montréal, Laval, Harvard, Berkeley, de la J.E.C. au Conseil exécutif du Gouvernement du Québec, on retrouve M. Guy Rocher partout jusque dans la nouvelle édition du Petit Larousse
 

Ce docteur en sociologie a contribué à l’évolution du Québec moderne dans les domaines de l’éducation, de la culture, de la langue française, des communications, de la politique, de la santé, de la justice, de la sociologie. En plus de sa carrière de professeur, on lui doit une vingtaine de livres et plus de 200 articles ainsi que des entrevues à la radio et à la télévision.  On peut vraiment affirmer que rien d’humain ne lui est étranger!

 


  

Prix d’initiative communautaire Henri-Pichette

Société de l’Autisme, région Lanaudière

 

Avoir un enfant atteint d’un trouble envahissant du développement (TED) ou d’autisme demande de la cohérence, de la patience, de l’organisation et surtout de l’information qui n’est pas toujours accessible.  C’est ce qui a amené des parents à se réunir pour créer la Société de l’autisme, région Lanaudière.  Incorporé en 1996, l’organisme compte plus de deux cents membres et offre des rencontres, des ateliers, des conférences et un excellent guide « Sur la route » publié cette année. 

 

Prix des arts Maximilien-Boucher

Jean-Pierre Ferland, établi à Saint-Norbert depuis 35 ans

 

Un artiste immense, passionné de La Musique, s’amusant à suggérer Swingnez votre compagnie, tout en nous amenant Un peu plus haut, un peu plus loin.  Pendant 50 ans, il a animé notre histoire musicale. Des centaines de créations …immortelles qui nous ont démontré qu’il ..savait parler aux femmes et que Quand on aime on a toujours vingt ans. Ce qui nous fait dire dans Lanaudière comme dans l’ensemble du Québec : Une chance qu’on l’a!


  

Prix de la langue française Louis-Landry

Volet primaire : bourse pour l’innovation dans l’enseignement du français

École primaire Sainte-Anne à Saint-Cuthbert.

 

C’est la troisième année que l’enseignante Lucie Lavallée amène ses élèves à prendre leur envol, en lecture et en écriture, sur les ailes du Pigeon voyageur.  Il s’agit d’un journal mensuel produit par ces jeunes de 5e et 6e années et qui implique toute l’école.  L’année dernière, dix numéros de 24 à 28 pages ont été écrits et imprimés à environ 300 exemplaires.  En plus de la lecture, de l’écriture, de la recherche, de la motivation, du sentiment d’appartenance au milieu que cette réalisation stimule, les élèves ont vendu 288 abonnements à leur production.  L’entreprise leur a permis de s’offrir un voyage culturel à faible coût à la fin de l’année.



Prix de la langue française Louis-Landry
Volet secondaire : meilleurs résultats en français pour les cinq années du secondaire pour l’ensemble de la région Lanaudière 
Gabrielle Harnois-Blouin

Gabrielle a obtenu, pendant les cinq années de ses études secondaires à l’Académie Antoine-Manseau de Joliette, la moyenne de 94% en français.  Il s’agit du meilleur résultat de tous les élèves de ce niveau dans l’ensemble de la région de Lanaudière.  Elle a toujours aimé la lecture et l’écriture, jouer avec les mots, en faire de la musique, cela fait partie de sa vie : elle chante, joue du piano, compose des chansons.  Elle a choisi de continuer ses études collégiales en Arts et Lettres et aimerait faire carrière en communications.


 

Prix des sports Marcel-Bonin

Richard Legendre

 

Qu’il s’agisse de tennis ou de soccer, Richard Legendre ne se laisse pas empêtrer dans les filets.  Déjà, à 18 ans, il était champion junior de tennis du Canada.  Il a obtenu son diplôme en récréologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il habite Repentigny depuis 17 ans.

 

Entre 1988 et 2001, il a dirigé le projet de construction du Centre de tennis du parc Jarry, à Montréal, dont le budget et l’échéancier ont été respectés.  Tout un exploit!

 

En 2001 il a été élu député du comté de Blainville. Le 5 août 2007, il a été intronisé au Temple de la renommée du tennis canadien.  Ce qui ne l’a pas empêché de s’intéresser au soccer.  Il est maintenant le vice-président de l’Impact de Montréal et du stade Saputo. C’est ainsi que l’enfant de la balle est devenu l’homme du ballon.

 

Prix du développement économique Raoul-Charette

La famille Benny:  Maître rôtisseur

 

ans les années 1950, les huit frères, fils d’un fermier de Sainte-Mélanie, s’adonnaient à l’élevage et au commerce du poulet. Incorporés sous le nom de Benny et Frères Limitée, en 1959, ils ont mis sur pied un abattoir et une meunerie à Saint-Félix-de-Valois.  Ils ont songé, dès 1960, à offrir leur produit transformé par une technique exclusive de rôtissage et se sont lancés dans la restauration.  D’abord, ce fut dans un petit local de la rue Saint-Viateur à Joliette. On retrouve aujourd’hui plus de 35 succursales, dirigées par la deuxième et la troisième générations des membres de la famille avec un personnel d’un millier d’employés. Il y a de quoi être fier comme un coq!

 

Médaille de bronze du MNQ 

Paulette Bélisle

 

Cette militante souverainiste a été non seulement le bras droit mais aussi l’oreille du député de Joliette, Guy Chevrette, pendant près de vingt ans.  Les citoyens du comté ne sont pas près d’oublier la patience, l’écoute, l’efficacité de cette attachée politique exceptionnelle. Ceux qui l’ont côtoyée soulignent sa discrétion, sa sérénité, sa fidélité, son dévouement envers les gens démunis.  Son patron reconnaissait son courage à faire face aux situations difficiles. Sérieuse, travailleuse, douce et calme en apparence, elle est aussi passionnée et perfectionniste, une femme complète qui croit que l’avenir du Québec est dans la souveraineté, symbole de liberté.

  

Le Lanaudois de l’année - Grande Médaille d’argent SNQL
Jean-Bernard Landry

 

Né à Saint-Jacques de Montcalm, il a fait ses études classiques au Séminaire de Joliette, sa formation en droit à l’Université de Montréal en plus d’un diplôme en économie et finance avant de poursuivre sa formation à l’Institut d’études politiques de Paris. Dans son parcours d’avocat, de conseiller, de professeur, de ministre, de vice-premier ministre, de premier ministre, de chef de l’opposition et maintenant de chroniqueur, il a développé ses deux amours : la souveraineté du Québec et l’économie, sans oublier ses racines dans le terroir de Lanaudière.  Il affirme préférer le fond des choses plutôt que l’image.

 

 

Conception graphique : Kiwigraphik  |  Réalisation : NeXion