SNQ Lanaudière

Société nationale des Québécoises et Québécois de Lanaudière (SSJB) Inc.

22 septembre 2017
Accueil » SNQL en action » Soupers de la fierté

Soupers de la fierté

Qu’est ce que le Souper de la fierté québécoise?

La SNQL organise à l’occasion des soupers conférences (Soupers de la fierté québécoise) portant sur des enjeux québécois et régionaux. Il s’agit, en quelque sorte, d’une tribune populaire permettant aux souverainistes et aux autres personnes intéressées de se ressourcer et de réfléchir ensemble sur notre réalité collective. Ces soupers conférences autrefois appelés Souper du Club québécois existent depuis le début des années 70. Au cours des ans, plusieurs personnalités marquantes du Québec ont été invitées à prononcer une conférence.


Quelques sujets abordés par les conférenciers aux Soupers de la fierté québécoise: 

En mars 2002, à Terrebonne, une conférence de Mme Lise Bissonnette qui traitait de la Grande Bibliothèque du Québec et son impact dans la région de Lanaudière.  Elle y soulignait le rôle de soutien, d’expertise conseil, de planification et de recherche auprès de l’ensemble des bibliothèques publiques du Québec.

En mai 2002, à Joliette, le directeur de l’information au quotidien Le Devoir, auteur du livre «Les porteurs de liberté», M. Michel Venne, a livré ses réflexions sur la souveraineté du Québec en tant que projet correspondant aux besoins de l’époque actuelle et comme instrument de liberté.

En octobre 2002, à Joliette, Mme Louise Paquet, présidente  du Mouvement national des Québécoises et Québécois, a parlé des enjeux relatifs à la réforme des institutions démocratiques et du mode de scrutin québécois, dans le contexte de la consultation entreprise par le gouvernement du Québec sur ce sujet.

En mars 2003, à Joliette, le président du Conseil de la souveraineté du Québec, M. Gérald Larose a expliqué le rôle du Conseil et les actions que l’organisme entend réaliser afin de mener le Québec vers son indépendance politique.

En novembre 2003, M. François Legault, député de Rousseau et critique de l’opposition officielle en matière d’économie et de finances, a fait le bilan de l’action du Parti québécois sur le plan économique et d’une nouvelle vision concernant la question nationale.

En mars 2004, à Joliette, en collaboration avec l’Association Québec-France Lanaudière et l’Office de la langue française du Québec, en plus de jeux sur la richesse et la beauté du français, une conférence de Mme Louise Beaudoin traitait de l’avenir du français dans la mondialisation.

Conception graphique : Kiwigraphik  |  Réalisation : NeXion